Procédure d'admission au primaire (1re année à 6e année)

L’éducation de votre enfant débute ici

Étape 1 Demande d'admission en ligne

Le Collège Sainte-Anne | Buissonnière offre un projet éducatif enrichi qui répond aux besoins des enfants curieux, créatifs, sensibles et ouverts. Il peut toutefois se montrer exigeant pour un enfant présentant des difficultés sur le plan de son développement ou de ses apprentissages. Une admission, particulièrement en cours de parcours primaire, conviendra à un enfant ayant de bonnes aptitudes langagières et mathématiques, ainsi qu’un esprit critique en développement.

Ainsi, la direction se réserve le droit de sélectionner les candidats selon des critères liés à sa mission et à son projet éducatif après une analyse rigoureuse des dossiers, et ce, afin d’assurer la réussite éducative des candidats admis.

Vous êtes invités à remplir le formulaire en ligne pour l’année scolaire 2023-2024 en cliquant ci-dessous, à fournir les documents demandés et à acquitter les frais d’ouverture de dossier.

Étape 2 Constitution et dossier de candidature

Afin de déposer une demande d’admission, vous aurez à joindre à votre demande les documents suivants (nous vous suggérons de tout préparer avant de commencer la demande en ligne) :

  • Bulletins finaux des années primaires complétées et les bulletins de l’année en cours;
  • Certificat de naissance;
  • Lettre de motivation;
  • Lettre de recommandation (facultative);
  • Plan d’intervention (si applicable);
  • Photo portrait de l’enfant;


Un paiement de 50 $ par carte de crédit est requis couvrant les frais d’ouverture et d’étude du dossier est requis. Ce montant est non remboursable.

Attention de bien suivre les étapes jusqu’à la fin lors de la demande en ligne.

Notez qu’à candidature égale, l’école privilégiera un enfant habitant le quartier.

Étape 3 Journée d'évaluation sur invitation seulement

Si une place se libère de la 1re à la 6e année, le candidat présélectionné pour le niveau donné sera invité à passer une journée à l’école, au cours de laquelle il suivra l’horaire régulier de la classe. La décision quant à l’acceptation du candidat sera prise en tenant compte des critères suivants :

  • Les résultats scolaires et les commentaires inscrits aux bulletins finaux de ses années primaires complétées (sauf pour les élèves de la 1re année pour lesquels le plus récent portrait de l’enfant produit par un milieu de garde est demandé);
  • Les observations recueillies et, s’il y a lieu, les résultats des évaluations réalisées lors de la visite de l’élève à l’école;
  • Les besoins spécifiques de l’enfant (notamment le dernier plan d’intervention si l’élève en a un) et la capacité de l’école à y répondre à l’aide des ressources disponibles à l’école;
  • La lettre de motivation;
  • Famille et fratrie fréquentant ou ayant fréquenté l’École Buissonnière ou l’une des écoles du Collège Sainte-Anne;

Étape 4 Verdict officiel et confirmation de l'inscription

Tous les candidats qui ont reçu un premier verdict positif ou une convocation recevront un courriel de verdict officiel avec les prochaines étapes à suivre. Trois verdicts sont possibles:

  • Admis
  • Sur la liste d’attente
  • Refusé


Confirmation de l’inscription: les parents ou tuteurs des élèves admis au Collège Sainte-Anne | Buissonnière, préscolaire-primaire devront compléter l’inscription selon les modalités du courriel de verdict.

Horaire maternelle 4 ans à la 6e année 2023-2024

Heures LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI
7h30 à 8h30 Service de garde Service de garde Service de garde Service de garde Service de garde
8h30 à 8h35 Accueil Accueil Accueil Accueil Accueil
8h35 à 9h35 P1 P1 P1 P1 P1
9h35 à 9h55 Récréation 1re, 2e, 3e année Récréation 1re, 2e, 3e année Récréation 1re, 2e, 3e année Récréation 1re, 2e, 3e année Récréation 1re, 2e, 3e année
9h35 à 10h35 P2|4-5-6e année P2|4-5-6e année P2|4-5-6e année P2|4-5-6e année P2|4-5-6e année
9h55 à 10h55 P2|1-2-3e année P2|1-2-3e année P2|1-2-3e année P2|1-2-3e année P2|1-2-3e année
10h35 à 10h55 Récréation 4e, 5e, 6e année Récréation 4e, 5e, 6e année Récréation 4e, 5e, 6e année Récréation 4e, 5e, 6e année Récréation 4e, 5e, 6e année
10h55 à 11h55 P3 P3 P3|Thème unificateur P3 P3
11h55 à 12h Départ (optionnel)
11h55 à 12h55 REPAS/RÉCRÉATION REPAS/RÉCRÉATION AU CHOIX REPAS/RÉCRÉATION REPAS/RÉCRÉATION
12h55 à 13h55 P4 P4  * Retour à la maison P4 P4
13h55 à 14h15 Récréation 1re, 2e, 3e année Récréation 1re, 2e, 3e année * Service de garde (incluant le dîner) Récréation 1re, 2e, 3e année Récréation 1re, 2e, 3e année
13h55 à 14h55 P5|4-5-6e année P5|4-5-6e année * Activités parascolaires P5|4-5-6e année P5|4-5-6e année
14h15 à 15h15 P5|1-2-3e année P5|1-2-3e année * Soutien à l’élève P5|1-2-3e année P5|1-2-3e année
14h55 à 15h15 Récréation 4e, 5e, 6e année Récréation 4e, 5e, 6e année * Temps pédagogique profs Récréation 4e, 5e, 6e année Récréation 4e, 5e, 6e année
15h15 à 16h P6 P6 P6 P6
16h à 16h05 Départ Départ Départ Départ Départ
16h à 18h Service de garde Service de garde Service de garde Service de garde Service de garde

Code de vie - primaire

Je contribue activement à la création d’un environnement d’apprentissage sain, agréable et sécuritaire pour tous.

  • Je respecte les biens de l’école, de ma classe et de mes camarades.

  • Je m’adresse à tous de façon respectueuse.

  • Je choisis des jeux et des paroles agréables et non violents.

  • J’informe un adulte si je suis victime ou témoin d’un comportement qui est une menace à la sécurité physique ou émotionnelle.

  • Je collabore avec tous les adultes qui veillent sur les élèves à l’école.

  • Je circule calmement dans l’école, en tout temps.

  • Je prends mon rang sérieusement et sans perdre de temps.

Je développe des relations saines et je m’exprime avec confiance et authenticité.

  • J’utilise mes stratégies pour maintenir ou favoriser mon retour au calme.

  • Je communique en utilisant mes connaissances, outils et stratégies (observation – sentiment – besoin – demande).

  • Je règle mes conflits en utilisant mes outils (observation – sentiment – besoin – demande).

  • J’exerce un bon jugement dans le choix de mes paroles et de mes actions.

Je cultive la sensibilité, l’ouverture et la curiosité.

  • Je m’engage activement dans les activités proposées.

  • Je prends des risques, je me fais confiance et je fais de mon mieux.

  • Je reconnais que l’erreur fait partie de l’apprentissage.

  • Je découvre, reconnais et respecte mes forces et mes défis.

  • Je respecte l’autre dans ses défis personnels.

  • Face à la différence, je fais preuve de curiosité et j’adopte une attitude respectueuse.

  • Je développe mon autonomie.

  • Je développe et j’exprime la meilleure version de moi-même.

IMPORTANT – Aucune forme de violence physique ou verbale n’est tolérée au Collège Sainte-Anne | Buissonnière.

Tout comportement allant à l’encontre des valeurs et des règles de ce code de vie est interdit. Des interventions et des sanctions s’appliqueront en tenant compte de la gravité du manquement.

Horaire type - primaire

Classe de primaire : de 8 h 20 à 15 h 45

Heure Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
8 h 10 à 8 h 30 Service de garde
8 h 30 à 8 h 35 Accueil
8 h 35 à 9 h 30 Arts plastiques Art dramatique Mathématique Mathématique Français
Musique Français
9 h 30 à 10 h 25 Arts plastiques Art dramatique Arts plastiques Danse Français
Musique Français Mathématique Français
9 h 35 à 9 h 55, 10 h à 10 h 20 ou 10 h 25 à 10 h 45 Récréation
10 h 45 à 11 h 40 Français Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté Arts plastiques Danse Science et technologie
Mathématique Français
11h 40 à 12 h 50 Repas et récréation
12 h 50 à 13 h 40 Français Science et technologie Musique Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté Mathématique
Français
13 h 40 à 14 h 35 Mathématique Français Musique Éthique et culture religieuse Éducation physique
Français
14 h 35 à 14 h 55 Récréation, détente
14 h 55 à 15 h 50 Mathématique Thème unificateur Français Anglais Mathématique
15 h 50 à 16 h 5 Service de garde

Code de vie de l’élève 4-5 ans

  • Je respecte les autres en gestes et en paroles.
  • Je participe aux activités et je fais de mon mieux.
  • Je règle mes conflits avec des mots et je suis capable d’écouter mes amis.
  • Je développe mon autonomie.
  • Je demande de l’aide quand j’en ai besoin.
  • Je prends soin des autres, de ma classe et de mon école.

Horaire type - préscolaire 5 ans

Heure Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
8 h 10 à 8 h 30 Arrivée progressive
8 h 30 à 8 h 35 Accueil
8 h 35 à 9 h 30 Routine et activité dirigée Routine et ateliers Routine et ateliers Routine et ateliers Routine et activité dirigée
9 h 30 à 10 h 25 Collation et jeux libres Collation et jeux libres Collation et jeux libres Collation et jeux libres Collation et jeux libres

9h35 à 9h55, 10h à 10h20

ou

10h25 à 10h45

Récréation
10 h 45 à 11 h 40 Art dramatique / activité dirigée Ateliers Arts plastiques / activité dirigée Éducation physique Bibliothèque
11 h 40 à 12 h 50 Repas et récréation
12 h 50 à 13 h 40 Art dramatique / activité dirigée Musique / activité dirigée Arts plastiques / activité dirigée Ateliers Danse / activité dirigée
13 h 40 à 14 h 35 Éducation physique Musique / activité dirigée Ateliers Collation et jeux libres Danse / activité dirigée
14 h 35 à 15 h 20 Collation et jeux libres Collation et jeux libres Collation et jeux libres Thème unificateur Collation et jeux libres
15 h 20 à 15 h 40 Récréation
15 h 40 à 16 h Départ progressif

Routine: causerie, calendrier, conscience phonologique, éveil aux mathématiques, etc.

Ateliers et activités dirigées: conscience phonologique, jeux mathématiques, jeux symboliques, graphomotricité, éveil aux sciences, etc.

Horaire type - préscolaire 4 ans

Heure Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
8 h 10 à 8 h 30 Arrivée progressive
8 h 30 à 8 h 35 Accueil
8 h 35 à 9 h 30 Routine et ateliers Routine et ateliers Routine et ateliers Routine et ateliers Routine et ateliers
9 h 30 à 10 h 25 Collation et jeux libres Collation et jeux libres Collation et jeux libres Collation et jeux libres Collation et jeux libres

 9 h 35 à 9 h 55

10 h à 10 h 20 ou 10 h 25 à 10 h 45

Récréation
10 h 45 à 11 h 40 Activité de conscience phonologique Activité de logique Arts plastiques Éducation physique Bibliothèque
11 h 40 à 12 h 50 Repas et récréation
12 h 50 à 13 h 40 Repos et activité dirigée Repos et activité dirigée Repos et activité dirigée Repos et activité dirigée Repos et activité dirigée
13 h 40 à 14 h 35 Éducation physique Musique Activité de graphomotricité Collation et jeux libres Danse
14 h 35 à 15 h 20 Collation et jeux libres Collation et jeux libres Collation et jeux libres Thème unificateur Collation et jeux libres
15 h 20 à 15 h 40 Récréation
15 h 40 à 16 h Départ progressif

Routine : causerie, calendrier, conscience phonologique, éveil aux mathématiques

Ateliers et activités dirigées : conscience phonologique, jeux mathématiques, jeux symboliques, graphomotricité, éveil aux sciences, etc.

Les titulaires accompagnent les élèves en arts.

Art dramatique

L’invention de séquences dramatiques

L’invention de séquences dramatiques permet à l’élève de développer sa créativité tout en se familiarisant progressivement avec le langage et les outils propres à la discipline. Pour inventer des séquences dramatiques, l’élève exploite des propositions de créations variées, adaptées à son âge, au moyen de la fable et du personnage.

À la fin du premier cycle, l’élève participe aux étapes de la démarche de création.  À la fin du deuxième cycle, il prend en considération les étapes de la démarche de création et développe plus précisément les actions des personnages. Enfin, à la fin du troisième cycle, l’élève utilise de façon consciente chacune des étapes de la démarche de création et établit un rapport étroit entre les personnages, les techniques de jeu et les techniques théâtrales.

L’interprétation de séquences dramatiques

Interpréter, c’est exprimer et communiquer des idées, des sentiments et des émotions en ayant recours au langage dramatique, aux techniques de jeu et aux techniques théâtrales. À chacun des trois cycles, l’élève utilise ses propres créations et celles de ses camarades, des extraits de textes et de courtes pièces.

À la fin du premier cycle, l’interprétation de l’élève est gestuelle, sonore et verbale. À la fin du deuxième cycle, l’élève respecte l’enchainement des actions en tenant compte du personnage. À la fin du troisième cycle, l’élève personnalise les actions de son personnage et tient compte des règles relatives au jeu d’ensemble.

L’appréciation des œuvres théâtrales

Apprécier une œuvre théâtrale, c’est être attentif à ses réactions émotives et esthétiques face à cette œuvre et à son interprétation. Pour l’élève du primaire, le répertoire comporte ses propres créations, celles de ses camarades et les œuvres vues lors des sorties culturelles. Il tient compte de critères d’appréciation prédéterminés comme l’utilisation des techniques de jeu et de techniques théâtrales.

Introduction au répertoire par le biais des thèmes unificateurs

Tout au long du primaire, les enfants travailleront le répertoire de l’époque historique qu’ils étudient. Ainsi, ils auront l’occasion de s’initier à la tragédie grecque, aux mystères, passions et pièces religieuses du Moyen-Âge, à Shakespeare, à la Commedia dell’arte, aux fables de La Fontaine, à Corneille, Racine, Beaumarchais, Hugo, Musset, Dumas et enfin Ionesco et Tchekov.

Musique

Le langage musical :

L’enfant s’initie à la musique par une approche sensorielle. En premier lieu, par des jeux et au moyen d’instruments simples, il apprend à marquer, puis à différencier les rythmes et les pulsations. Par la suite, il aborde les éléments du langage musical tels les différents signes musicaux, les mesures et leurs chiffres indicateurs, les termes de nuances et les altérations. Enfin, il poursuit son apprentissage et apprend à lire la musique, à comprendre et à déchiffrer une partition.

La technique instrumentale :

Par le jeu aux instruments à lames et aux percussions, l’enfant développe son habileté motrice, sa coordination, sa capacité d’écoute et le respect des règles du jeu d’ensemble. Il apprend aussi à contrôler les techniques propres à chaque instrument. Au deuxième cycle, afin de faciliter la lecture musicale, il fait l’apprentissage de la flûte à bec. Le chant, présent durant tout le primaire, assouplit sa voix, élargit la tessiture et accroît la justesse de l’intonation. Par l’improvisation et la création, il peut laisser libre cours à son imagination, actualisant ainsi sa créativité dans les techniques instrumentales acquises.

Les événements musicaux importants par les thèmes unificateurs :

En accord avec les différentes époques de la civilisation, l’enfant prend conscience des événements musicaux importants propres à chaque époque. De l’Antiquité au Moyen-Âge, il découvre des sonorités et des instruments uniques. De la Renaissance à l’époque baroque, il distingue des lieux, des genres musicaux et des compositeurs qui ont changé le cours de l’histoire de la musique.

De l’époque classique et du Romantisme, il connaît et parfois reconnaît des compositeurs, des œuvres et des formes musicales. Puis, par l’écoute de pièces des XXe et XXIe siècles, il prend conscience des révolutions musicales, de la multiplication des styles musicaux et de la diversité du monde musical qui s’ouvre à lui aujourd’hui.

Danse

Si l’on décompose un mouvement, on se rend vite compte de la difficulté à le décrire… et à le maîtriser! Un mouvement s’exécute en utilisant plus ou moins de force musculaire, à une vitesse variant du plus lent au plus rapide. De plus, le corps sculpte l’espace autour de lui en dessinant des tracés aériens, alors que les déplacements se déploient selon des trajectoires précises au sol. À ces considérations, il faut ajouter la présence des autres danseurs, avec qui et autour de qui se construit la danse. Les élèves travaillent ces différents éléments tantôt de façon spécifique, tantôt conjointement, tant en création qu’en interprétation. Ce faisant, ils apprennent à connaître et à sentir leur corps, à affiner, préciser et nuancer l’exécution des mouvements et à élargir leur vocabulaire gestuel.

La création de danses

L’élève explore et exploite le mouvement à partir de propositions de créations variées et originales. Il apprend à sonder son imaginaire, ses idées, ses perceptions et/ou ses sentiments pour les traduire en mouvements. Il choisit et organise des éléments issus d’improvisations structurées pour en faire des phrases de mouvements, voire de courtes chorégraphies. Certaines de ces créations peuvent inclure des accessoires, tels que des objets et des éléments de costume, que l’élève doit intégrer dans ses compositions.

Créer des danses permet à l’élève de se familiariser avec le langage, les outils et les codes propres à la danse. Ainsi, l’élève apprend à explorer différentes actions pour se déplacer dans l’espace, les diverses formes que peut prendre son corps, ou encore à utiliser des procédés de composition tels que la répétition ou le contraste dans l’agencement des séquences de mouvements entre elles.

L’interprétation de danses

L’élève apprend à interpréter ses propres danses, celles de ses camarades et celles de l’enseignant.

Pour pouvoir s’approprier le contenu chorégraphique d’une danse, l’élève apprend à utiliser et à maîtriser des éléments de technique du mouvement et à respecter l’intention d’expression soit l’idée, l’émotion ou la sensation qu’on cherche à transmettre. Il apprend également à danser en tenant compte de certains éléments intrinsèques au contenu de la danse. Ainsi, pour pouvoir interpréter une danse, l’élève doit tenir compte de l’organisation spatiale dans laquelle cette danse se déploie, du rapport avec la musique (ou avec le silence ou tout autre type d’accompagnement), de l’énergie appropriée et des partenaires avec lesquels il danse. Il apprend à soutenir son attention tout au long de l’interprétation afin d’enchainer les phrases de mouvements de façon continue et fluide.

L’appréciation des œuvres chorégraphiques

En visitant des œuvres chorégraphiques, les élèves développent un sens du respect envers leur propre travail et celui des autres. Ils observent, décrivent, analysent et évaluent divers aspects de ces œuvres. Ce faisant, ils apprennent à développer leur conscience artistique et leur sens critique, et à affiner leur sensibilité à l’égard de divers types de danses et de diverses réalisations dansées. Par cet apprentissage, ils tenteront d’aller au-delà des idées reçues et élargiront ainsi leur bagage esthétique et culturel.

Thèmes unificateurs

De tout temps, l’humanité a dansé. Grâce aux thèmes unificateurs, l’élève sera initié aux multiples fonctions attribuées à la danse à travers l’histoire : des danses rituelles et sacrées pour honorer ou apaiser les dieux à la danse comme pratique artistique, en passant par la danse folklorique pratiquée partout dans le monde, la danse de cour à la Renaissance, la danse baroque, l’âge d’or du ballet classique au XIXe siècle et la danse-théâtre de notre époque.

Arts plastiques

Apprentissage et maîtrise des techniques artistiques

  • Premier cycle (1re et 2e) : Le dessin d’observation et le graphisme sont travaillés sur une base régulière.  La peinture demeure la technique la plus utilisée.
    L’élève s’initie à l’utilisation du fusain, des encres et des lavis. Il aborde le travail au croquis et apprend à travailler en plusieurs étapes.  La composition s’élabore sur deux plans : avant-plan et arrière-plan.
  • Deuxième cycle (3e et 4e) : La progression continue à tous les niveaux : forme, couleur, composition. L’élève maîtrise mieux les techniques enseignées.  Le travail en création se fait de manière plus consciente en permettant à l’élève d’exprimer sa personnalité. La composition s’élabore maintenant sur trois plans (avant-plan, plan moyen et arrière-plan) et fait place à la perspective.
  • Troisième cycle (5e et 6e) : C’est la consécration de tout ce que l’élève a appris durant ses années de primaire. Il réalise des projets plus élaborés. Il utilise les techniques qui l’intéressent le plus. Une grande liberté lui est également accordée quant au format et aux matériaux utilisés.


Appréciation des œuvres plastiques

  • Premier cycle (1re et 2e) : L’élève apprécie des œuvres d’art et ses propres réalisations de manière objective : forme, couleur, composition.
  • Deuxième cycle (3e et 4e) : L’élève apprécie ses travaux, ceux de ses pairs ainsi que les œuvres d’art étudiées d’une manière objective (forme, couleur, composition).
  • Troisième cycle (5e et 6e) : L’élève apprécie ses travaux, ceux de ses pairs et les œuvres d’art étudiées. Il peut maintenant aborder une critique plus subjective se référant aux émotions et aux sentiments.


Histoire de l’art par le biais des thèmes unificateurs

À chaque niveau du primaire, une attention particulière est accordée à l’enseignement de l’histoire de l’art dans le cadre du cours d’arts plastiques. En effet, les arts visuels étant ceux qui ont laissé le plus de traces au cours des différentes civilisations, il est tout à fait pertinent qu’il en soit ainsi. Des artistes de la préhistoire qui ont raconté leurs aventures de chasse sur les parois des grottes de Lascaux aux artistes de l’art urbain qui illustrent la vie du XXIe siècle au coin des rues, il y a tout un monde de cultures, de découvertes, de guerres, de conquêtes, de religions et de philosophies qui ont façonné l’être humain tel qu’il est aujourd’hui. En accord avec les thèmes unificateurs et suivant l’évolution de l’humanité, les cours d’histoire de l’art permettent à l’élève de s’ouvrir à la beauté des œuvres d’art visuel laissées en héritage par tous ceux qui l’ont précédé.

Art dramatique

Le théâtre : art vivant

Le théâtre au préscolaire 5 ans vise la découverte de soi et des autres, l’exploration des émotions et l’expérimentation du développement de la confiance envers ses camarades et soi-même. Avec les élèves, nous puisons dans leur riche imaginaire pour mettre en lumière leur capacité à créer et à jouer.

La création de personnages

L’élève est amené à sonder son imaginaire, sa créativité, ses idées, ses perceptions et/ou ses sentiments. Il choisit et organise des éléments issus d’improvisations structurées pour en faire des petites séquences dramatiques. Certaines de ces créations peuvent inclure des accessoires, tels que des objets et des éléments de costume, que l’élève doit intégrer dans ses créations.

Créer permet à l’élève de s’inspirer de courtes histoires déjà écrites et de passer du narratif à l’action dramatique. Il apprend à inventer une histoire ayant un début, un développement et une fin, et à la jouer avec ses camarades. Enfin, l’apprentissage de l’improvisation et de la réalisation de courtes mises en situation fait partie de son processus de création.

L’interprétation d’un personnage

Pour pouvoir s’approprier la conception d’un personnage, l’élève apprend à identifier et utiliser différentes parties du corps en lien avec des mises en situation dramatique. Il apprend à explorer le contraste dans le mouvement, à interpréter différents éléments de la nature et du monde animal, à interpréter des personnages typés et à distinguer les personnages réels des personnages fantastiques. Sur le plan vocal, il s’initie à des caractéristiques simples de la voix comme la vitesse, la force et le timbre.

Il apprend également, de façon ludique, à interpréter différents personnages en tenant compte de certains éléments scéniques. Ainsi, il tient compte de l’espace et organise une aire de jeu simple. Il apprend à soutenir son attention tout au long des courtes séquences dramatiques qu’il aura mémorisées afin d’enchainer les phrases de façon continue.

L’appréciation des œuvres théâtrales

En assistant à des œuvres théâtrales, les élèves développent un sens du respect envers leur propre travail et celui des autres. Ils observent, décrivent, analysent et évaluent divers aspects des pièces vues. Ce faisant, ils apprennent à développer leur conscience artistique et leur sens critique, et à affiner leur sensibilité à l’égard de divers types théâtraux. Par cet apprentissage, ils tenteront d’aller au-delà des idées reçues et élargiront ainsi leur bagage esthétique et culturel.

Musique

Le langage musical

Par des chansons et des comptines, l’enfant apprend les éléments du langage musical tels la hauteur, l’intensité, la durée et le timbre. De plus, il développe la langue et l’articulation des mots de façon ludique. Il apprend à marquer la pulsation, puis à la différencier du rythme.

La technique instrumentale

Par le jeu instrumental, l’enfant développe son habileté motrice, sa coordination, sa capacité d’écoute et le respect des règles du jeu d’ensemble. Il apprend aussi à contrôler les techniques propres à chaque instrument.

Création

L’enfant développe son imagination par le biais de l’improvisation et de la création de mélodies.

Danse

La création de danses

L’élève explore et exploite le mouvement à partir de propositions de créations variées et originales. Il apprend à sonder son imaginaire, ses idées, ses perceptions et/ou ses sentiments pour les traduire en mouvements. Il choisit et organise des éléments issus d’improvisations structurées pour en faire des phrases de mouvements, voire de courtes chorégraphies. Certaines de ces créations peuvent inclure des accessoires, tels que des objets et des éléments de costume, que l’élève doit intégrer dans ses compositions.

Créer des danses permet à l’élève de se familiariser avec le langage, les outils et les codes propres à la danse. Ainsi, l’élève apprend à explorer différentes actions pour se déplacer dans l’espace, les diverses formes que peut prendre son corps, ou encore à utiliser des procédés de composition tels que la répétition ou le contraste dans l’agencement des séquences de mouvements.

L’interprétation de danses

L’élève apprend à interpréter ses propres danses ainsi que celles de ses camarades et de l’enseignant.

Pour pouvoir s’approprier le contenu chorégraphique d’une danse, l’élève apprend à utiliser et à maîtriser des éléments de technique du mouvement et à respecter l’intention d’expression, soit l’idée, l’émotion ou la sensation qu’on cherche à transmettre. Il apprend également à danser en tenant compte de certains éléments intrinsèques au contenu de la danse. Ainsi, pour pouvoir interpréter une danse, l’élève doit tenir compte de l’organisation spatiale dans laquelle cette danse se déploie, du rapport avec la musique ou le silence, de l’énergie appropriée et des partenaires avec lesquels il danse. Il apprend à soutenir son attention tout au long de l’interprétation afin d’enchainer les phrases de mouvements de façon continue et fluide.

L’appréciation des œuvres chorégraphiques

En visitant des œuvres chorégraphiques, les élèves développent un sens du respect envers leur propre travail et celui des autres. Ils observent, décrivent, analysent et évaluent divers aspects de ces œuvres. Ce faisant, ils apprennent à développer leur conscience artistique et leur sens critique, et à affiner leur sensibilité à l’égard de divers types de danses et de diverses réalisations dansées. Par cet apprentissage, ils tenteront d’aller au-delà des idées reçues et élargiront ainsi leur bagage esthétique et culturel.

Arts plastiques

Apprentissage et maîtrise des techniques artistiques

L’élève s’initie à la technique de la peinture. Il apprend à manier le pinceau avec un meilleur contrôle. Il développe la composition de son œuvre, précise la forme et fait des choix personnels sur le plan de la couleur.

Appréciation des œuvres plastiques

L’élève s’initie à l’appréciation des œuvres d’art d’une façon descriptive en énumérant ce qu’il observe, puis en exprimant ce qu’il ressent devant une œuvre. L’enfant développe sa capacité à nommer ses préférences, tout en apprivoisant le vocabulaire disciplinaire.

Confiance

L’école offre à l’élève un contact, dans une relation de confiance mutuelle, avec des guides aux horizons culturels divers, des adultes passionnés, ouverts sur le monde et dont le regard est porteur de respect, de tolérance, de sensibilité et de créativité.

L’intervenant joue un rôle de passeur culturel qui aide l’élève à mieux ressentir et comprendre le monde et sa société, ainsi qu’à mieux se connaître.

Esprit critique

L’école cherche à éveiller l’esprit critique dans le respect des différences.

L’école incite l’élève à développer sa capacité et son expérience d’appréciation, tant dans le contexte des cours en arts que dans le cadre des matières de base, en lui donnant des outils pour apprendre à observer de façon objective, pour exprimer ses observations de façon juste et éclairée, et pour élargir sa capacité à appréhender des productions, artistiques ou autres, qu’il s’agisse de ses propres créations, de celles de ses pairs ou de réalisations du patrimoine humain.

Le respect, que ce soit dans le processus d’apprentissage, de réflexion ou de création, occupe une place prépondérante dans l’ensemble de nos convictions et de nos interactions éducatives. Nous insistons sur le respect de soi, d’autrui et de l’environnement, tout en mettant l’accent sur la responsabilité personnelle, l’ouverture à la différence, l’écoute mutuelle et la courtoisie.

Effort et prise de risques

L’école privilégie la curiosité et cherche à développer le goût de l’effort, à susciter la prise de risques et à engager l’élève avec toute sa créativité dans la résolution de problèmes.

Saisir l’importance de l’effort, pour de jeunes élèves, est un apprentissage. En effet, faire un effort exige une série d’habiletés telles que s’appliquer, se concentrer et persévérer pour tendre vers un but et traverser des difficultés. Les diverses situations d’apprentissage proposées en classe et en cours d’arts leur donnent des occasions et des moyens d’exercer et de mettre à profit ces habiletés.

Lever sa main pour donner une réponse, prendre la parole pour exprimer une idée, tâtonner et tenter un nouveau raisonnement pour résoudre un problème, aller plus loin dans sa réflexion pour affiner sa pensée, expérimenter une nouvelle façon d’organiser son travail, se livrer à une improvisation musicale, s’engager avec tout son imaginaire pour laisser émerger idées, mots, images, mouvements et rythmes, puis organiser ce matériel pour réaliser une production : tous ces actes exigent une prise de risques.

Même si la prise de risques se vit dans des proportions et à des rythmes différents selon les élèves, c’est elle qui permet de s’ouvrir sur l’inconnu, d’explorer du nouveau et de l’original, et d’élargir le champ des possibles, tant du point de vue cognitif que sur les plans sensoriel et de l’imaginaire.

La prise de risques appelle l’effort et l’effort permet de se dépasser.

Art et culture

L’école fait une place de choix aux dimensions culturelles et artistiques.

Les dimensions culturelles et artistiques travaillées dans le cadre du projet éducatif englobent quatre disciplines : la musique, la danse, les arts plastiques et l’art dramatique (cette dernière discipline est enseignée à partir du préscolaire).

L’école sensibilise l’enfant à la culture environnante en éveillant ses sens (écouter, bouger, voir, toucher) et en lui permettant d’explorer diverses formes d’expression tout en développant sa maîtrise des langages (oral, écrit, graphique, artistique).

L’école sensibilise également les enfants à l’histoire, dès le préscolaire 5 ans, en offrant un programme maison d’éveil à l’évolution de l’humanité sous forme de thèmes unificateurs. Ces thèmes sont traités tant par les titulaires de classe que par les spécialistes en arts. Ce programme couvre les grandes époques de l’histoire des civilisations et aborde l’évolution de la société sous ses angles culturel et artistique. Les enfants sont également initiés aux courants artistiques actuels.

Différentes formes de représentations publiques permettent d’apprécier le travail des élèves ainsi que l’évolution des apprentissages en arts du préscolaire jusqu’à la 6e année. Ces représentations se manifestent selon différentes configurations, allant des cours ouverts à l’exercice public, puis au spectacle où les quatre arts sont réunis en une seule et même production, en passant par un spectacle collage soutenu par un même thème.

Enfin, nous souhaitons favoriser les expériences d’interaction entre disciplines, qu’il s’agisse de rencontres entre les disciplines artistiques elles-mêmes ou entre titulaires et enseignants en arts, et ce, dans une perspective d’interdisciplinarité qui va au-delà de la juxtaposition des matières scolaires. En effet, plus que de créer en parallèle, il s’agit de susciter des liens qui permettent aux processus de création ou aux démarches d’apprentissage des différentes disciplines de se vivre conjointement et solidairement.

Unicité de l'élève

L’école privilégie une approche pédagogique individualisée.

Cette approche reconnaît l’unicité, le rythme et les habiletés particulières de chaque élève dans le développement de son intelligence rationnelle et de son intelligence sensible. L’école favorise ainsi l’intérêt, l’engagement et l’autonomie de tous les élèves avec lesquels elle chemine.

Afin de créer des conditions propices à l’apprentissage individualisé, à l’innovation et à la création, l’école a mis en place une structure de demi-groupes au primaire, soit un maximum de 13 élèves dans la classe lors des périodes d’enseignement des disciplines artistiques et de certains cours de français et de mathématiques.